La vogue des concepts « family friendly »

Chose nouvelle qui tend à s’installer depuis 5 ans à Paris, l’essor de boutiques destinées aux enfants et/ou à leurs parents. Dans le sillage de Cafézoïde et du Poussette Café, de nombreux espaces associant des activités hybrides germent pour réconcilier les 2 générations en même temps.

Le phénomène s’explique d’abord par le manque de structures ad hoc, un désert qu’a traversé tout jeune parent, dont le quotidien est inextricablement lié à celui de l’enfant. Comment peupler les boiteuses journées en dehors du sempiternel square et de ses 3 attractions squattées par la même horde de petits sauvageons ? Et où aller les jours de pluie ?… Cette expérience, ce traumatisme, se révèle ainsi une source d’idées de création d’entreprise. Plus généralement, la grossesse, le congé maternité et le temps qui accompagne la naissance de l’enfant, est un moment fécond pour un cerveau en ébullition : l’envie d’un renouveau professionnel (l’épanouissement s’affranchit des codes antérieurs, voire ne les tolère plus) rencontre les manques observés dans la nouvelle vie de parent (activité, vêtement, équipement du nouveau-né). Avec de près ou de loin, le besoin d’échanger, de créer du lien, autour de ce qui change une vie, la maternité. Ainsi, nombreuses sont les mères (les pères dans une moindre mesure, le modèle de la famille traditionnelle reste robuste) qui profitent de ce temps particulier pour monter un nouveau projet de vie professionnelle qui assimile leur nouveau statut. Motivation, idée et déclic se trouvent synchronisés, tout en s’inscrivant dans un temps de maturation disponible (chose précieuse).  Bref, toutes les conditions sont réunies pour passer à l’acte.

Ces établissements répondent par ailleurs à un besoin, une attente, qui ne s’arrête pas à ce qu’a pu ressentir l’entrepreneur isolément. Ils témoignent d’une aspiration collective à de nouveaux lieux de vie, porteurs de valeurs et de sens, qui incluent les enfants. Ces initiatives s’inscrivent dans une vie quartier, la nourrissent, et dépassent le simple lien commerçant. Une relation plus intime se noue naturellement. Notons d’ailleurs la mobilisation commune lancée en juin dernier par plusieurs de ces établissements pour faire se rencontrer les parents « laissés pour compte des crèches », et des nounous. Une entreprise citoyenne qui illustre bien l’objet particulier de ces commerces pas comme les autres.

D’un point de vue économique, la gestion de ce type de structures, au-delà de la multiplicité des activités, se heurte à 2 difficultés majeures : le coût de l’espace, et la double inconstance des familles. Les locaux, s’ils veulent être appréciés des clients-cibles, doivent être suffisamment vastes pour accueillir et faire cohabiter enfants et parents. Le prix du m² à Paris n’est pas l’ami des commerçants. Et la rentabilité de l’espace est rudoyée par le rythme singulier des familles : une surpopulation le week-end, une bonne affluence le mercredi, tandis que les jours de semaine sont plus calmes. Et le problème des vacances scolaires qui apporte une nouvelle saisonnalité à l’activité. Ces établissements estampillés « pour les familles », doivent souvent faire preuve d’imagination pour diversifier leur clientèle, voire leur activité, et optimiser ainsi le taux d’occupation du lieu (privatisation, événementiel, coffrets, CE,…).

Les 400 Coups  (12 bis rue de la Villette-19ème) est un restaurant créé par 2 associées qui ont souhaité proposer un lieu de sortie sympa pour les parents, avec un véritable espace de jeux et d’activités pour leurs enfants. Il a conquis une clientèle d’adeptes qui dépasse le périmètre du quartier. Il offre une escale savoureuse et divertissante sur le chemin du Parc des Buttes Chaumont. De nombreux ateliers sont organisés pour les enfants le mercredi.

Le Petit Café du Monde Entier (95 rue du Chemin vert-11ème), Le Petit Bazar (128 avenue Emile Zola-15ème) offrent un lieu social articulé autour d’un café, d’une boutique et d’ateliers organisés pour les enfants.

Poule Mouillette (13 rue des Récollets-10ème) est la dernière venue sur ce mode, la boutique doit voir le jour pendant l’été, et prend une forme similaire de boutique café.

ApiNapi (59 avenue du Dr Arnold Netter-12ème) quant à elle, occupe la niche « retour vers le futur » des couches lavables, avec une offre étendue à d’autres produits de naissance. Et toujours les ateliers de sensibilisation pour les futures mères.

Mum & Babe (3 rue Keller-11ème) se positionne sur le terrain du bien-être, il permet aux mères de prendre soin d’elles (coiffure, beauté) pendant que leurs enfants s’occupent dans une salle voisine. Lucie, sa fondatrice, a anticipé son besoin de mère, et l’a vécu par procuration lorsqu’elle a eu l’initiative de ce projet.

Dans tous ces lieux, on loue l’échange, la convivialité, autour de sujets quotidiens et essentiels ; le bio, le sain, l’éthique, constituent également un socle commun.  

Pois Plume enfin (71 rue d’Argout-2ème & 4 rue Henri Monnier-9ème) est une boutique-univers très singulière autour de la naissance. Elle propose des objets, des vêtements et des accessoires pour accompagner les nourrissons avec douceur et bon goût. Pois Plume lance également sa propre collection de linge (gigoteuse, nid d’ange, housse, tour de lit…).

Publicités

Publié le 12 juillet 2012, dans Terrains de chasse. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. +2 points pour le concept de « retour vers le futur » pour le biobobo.
    +4 points pour l’analyse
    +5 points pour la liste des établissements
    +27 points pour l’illustration blondinesque.
    Soit un total de 38 points… on tient là un score assez exceptionnel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :